Monitoring direct ou logiciel

Dans le contexte du home studio, le monitoring, c’est tout simplement l’idée de s’entendre pendant qu’on enregistre.

to monitor : contrôler, surveiller, écouter

Il deux grandes stratégies pour le monitoring :

  • le monitoring direct [direct monitoring], consiste à gérer le retour de manière matérielle, directement au niveau de la carte son (la plupart des interfaces audio proposent cette option) ou au travers d’une table de mixage, avant que le signal n’arrive à l’ordinateur.
  • le monitoring logiciel, consiste à laisser votre logiciel (DAW), gérer le monitoring et vous renvoyer le signal après traitement.

Le principal avantage de la première solution est de limiter les risques de latences (de décalage entre ce que vous jouez et ce que vous entendez). C’est également un moyen de moins solliciter le CPU de votre ordinateur si votre config est un peu juste.

Le monitoring logiciel permet en revanche de s’entendre après application d’effets, ce que j’ai tendance à préférer pour enregistrer du chant. C’est bien entendu indispensable quand on enregistre une guitare en direct avec un ampli virtuel.

Direct monitoring

Quand on s’enregistre en multipiste, l’objectif est d’entendre ce qui est déjà enregistré (ou le métronome), tout en entendant ce qu’on est soi-même en train de jouer par-dessus.

Il suffit, ensuite de mixer les deux signaux pour avoir le meilleur confort d’écoute possible. Ca tombe bien, c’est ce que proposent la plupart des cartes son externes.

La gestion du monitoring sur mon interface Steinberg UR22

Comme vous pouvez le voir sur cette photo c’est très facile à gérer sur une petite carte son Steinberg.

On retrouve à peu près la même option sur ma Behringer U-Phoria :

Les options de direct monitoring sur la Behringer UMC1820

Software monitoring avec Cubase

Sous Cubase, quand on lance l’enregistrement d’une piste, le monitoring n’est pas activé par défaut. En d’autres termes, vous ne vous entendez pas dans votre casque.

Activer l’enregistrement avec monitoring sous Cubase

Il faut activer le monitoring sur la piste. C’est l’icône « haut parleur ».

Cette procédure est indispensable si votre carte son ne fait pas le monitoring direct ou si vous voulez utiliser un effet comme un ampli virtuel.

Le plugin « amp rack » livré avec Cubase

Attention : Une fois la piste enregistrée, pensez à désactiver le monitoring (en cliquant à nouveau sur le bouton haut parleur), sinon vous ne pourrez pas réécouter ce que vous avez enregistré. Sous Cubase, une piste audio est soit en mode « monitor » et vous entendez ce qui rentre, soit en mode écoute, mais pas les deux à la fois.

Si vous avez de la latence, c’est à dire un décalage entre ce que vous jouez et ce que vous entendez, c’est là que les choses se compliquent !

  • Si vous disposez d’une carte son avec des pilotes ASIO, vérifiez la bonne installation des drivers.
  • Si votre carte son ne dispose pas de pilotes ASIO (carte USB générique ou chipset interne), essayez d’installer asio4all

Si la latence est toujours trop importante, vous pouvez jouer avec les paramètres de buffer directement depuis les paramètres de Cubase.

Ca se passe dans le menu [Studio / Configuration du studio]. Sélectionnez votre driver dans le menu gauche (ici ma carte Steinberg) puis cliquez sur le bouton « Tableau de bord » :

Paramètres de Cubase

Avec ma carte son, ça ressemble à ça, mais c’est différent pour chaque driver :

Vous devriez pouvoir trouver la taille du buffer quelque-part. Plus le buffer est petit, plus la latence diminue, jusqu’à devenir inaudible.

Mais attention, quand vous faites ça, c’est votre PC et le processeur qui prennent le relai. Ca va donc grandement dépendre des capacités de votre machine et du taux de sollicitation du processeur. Quand le processeur n’arrive pas à suivre, vous entendrez de gros craquements et le système devient instable…

Vous allez donc devoir tatonner pour trouver la meilleure configuration avec votre matériel pour obtenir la latence la plus basse sans craquement !

1 commentaire sur “Monitoring direct ou logiciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *